Fabricants

Déjà vus

Fournisseurs

Information

PrestaShop

Lettre d'informations

Tri - Trenbolone Enanthate, Parabolan, Finaject,1ml, 200mg ElitePharm Agrandir l'image

Tri - Trenbolone Enanthate, Parabolan, Finaject,1ml, 200mg ElitePharm

Neuf

Tri - Trenbolone Enanthate, Parabolan, Finaject,1ml, 200mg  ElitePharm

Substances:

Trenbolone Enanthate 60mg

Trenbolone Acetate 60mg

Trenbolone Hexahydrobenzylcarbonate 80mg

Plus de détails

12,00 €

En savoir plus

Principe actif : Trenbolone Acétate

Trenbolone Acétate était à l’origine un stéroïde injectable utilisé en médecine vétérinaire et qui, dans les années 80, a connu un grand succès auprès des culturistes et surtout des haltérophiles.

Le Trenbolone est un stéroïde androgénique  très puissant qui possède par ailleurs une forte action anabolisante. Il permet à ses utilisateurs d’obtenir un accroissement rapide et important de leur force mais n’entraine pas une augmentation de poids excessive. Ceci est dû au fait que Trenbolone ne provoque pas de rétention d’eau dans l’organisme. C’est la raison pour laquelle il est très apprécié par les haltérophiles qui sont tenu de rester dans une certaine catégorie de poids. Associé à un régime riche en protéines, il est alors particulièrement efficace. Le gain de force est comparable à celui que l’on obtient en utilisant des stéroïdes développant la masse musculaire bien connus, tel que : Dianabol, Anapolon 50 et la testostérone. La particularité du Trenbolone est le rôle actif que joue la Trenbolone acétate dans la combustion des graisses. Ce produit est très apprécié des culturistes se présentant aux championnats, car il permet aux athlètes ayant peu de graisse d’obtenir une bonne fermeté et une bonne tonicité musculaire. Les athlètes ayant en outre une alimentation appropriée peuvent obtenir grâce au Trenbolone un important gain de force, une croissance musculaire de qualité et, en même temps, une musculature de plus en plus ferme. La forme Acétate du Trenbolone nécessite une administration fréquente à cause de sa durée d’action limitée. La plus part des athlètes se font 2 injections de 125mg par semaine, toutefois il n’est pas rare de voir des athlètes prendre des doses plus élevées. Ils obtiennent ainsi une augmentation importante de leur force, de même qu’un important développement musculaire, toujours de bonne qualité. Le Trenbolone ne modifie pas ses composants, le principe actif qu’il contient ne se convertit pas en oestogènes. Associé à du Winstrol, il exerce une action de transformation spectaculaire sur l’aspect physique. Associé à de l’Oxandrolone les utilisateurs connaissent une augmentation inhabituelles de leur force musculaire. Les culturistes associent Trenbolone à raison de 40mg tous les 1 ou 2 jours à Winstrol Dépôt à raison d’une prise de 50mg tous les 1 à 2 jours ou encore 50mg de Propionate de Testostérone, et ce aussi bien lors de la préparation à une compétition que dans la phase initiale du développement musculaire, car ils obtiennent ainsi un gain de force spectaculaire. Aucune autre association de produits ne permet à l’athlète d’acquérir une aussi grande fermeté des muscles ainsi qu’une augmentation de la masse musculaire aussi marquée. La métamorphose physique est qui en résulte après quelques semaines est seulement, est impressionnante voire choquante pour certains observateurs extérieurs. Il est évident que les culturistes de compétitions adorent cette préparation. Trenbolone entre également dans la composition de l’association de produits plus efficace pour ce qui est de la constitution de la masse musculaire. Associé à Dianabol, Anapolon 50, ou testostérone, Trenbolone permet de développer la force et la masse musculaire en un temps record. Mais après avoir mentionné les effets positifs du Trenbolone venons-en à ses effets indésirables, malheureusement considérables, qui viennent ici ternir le tableau que nous avons brossé.

Le Trenbolone est relativement toxique pour les reins et provoque, après une certaine période de traitement, des picotements à la fois dans le rein droit et le rein gauche. Les premiers symptômes d’une lésion des reins se traduisent par une coloration très foncée des urines. Certains athlètes se souviennent certainement du jour où ils ont eu pour la première fois du sang dans les urines. Il est important de ne pas prendre des fortes doses de Trenbolone pendant une période prolongée. Par ailleurs il faut absolument faire passer l’apport liquide à 4 ou 5 litres par jour afin de nettoyer les reins. L’utilisation du Trenbolone s’accompagne d’effets indésirables important dus aux androgènes tant chez les hommes que chez les femmes. Les athlètes font souvent état de maux de tête, d’épistaxis, d’hypertension, d’une peau grasse accompagnée d’acné, ainsi que d’une agressivité parfois considérablement accrue. L’hypertension est quelque peu surprenante étant donné que Trenbolone n’entraine aucune rétention hydro-sodée ; or, c’est cette rétention qui est en général à l’origine de ce problème. Il se peut que la structure de la peau se dégrade considérablement, ce qui se traduit par une hypersécrétion des glandes sébacées, maquée en partie par une importante poussée d’acné, ainsi que des pores dilatées. On remarque surtout une augmentation de l’agressivité chez les athlètes. Trenbolone « tape sur le système » et peut provoquer d’importantes sautes d’humeur chez ses utilisateurs. Ceux-ci deviennent rapidement irritables et ont tendances à « sortir facilement de leurs gonds ». Les femmes peuvent être en très peu de temps sujets à des modifications cosmétiques souvent irréversibles. Trenbolone n’est pas un stéroïde destiné aux culturistes de loisirs.