Fabricants

Déjà vus

Fournisseurs

Information

PrestaShop

Lettre d'informations

Dianabol, Anabol, D-Bol, Methandienone, 200x10mg ElitePharm Agrandir l'image

Dianabol, Anabol, D-Bol, Methandienone, 200x10mg ElitePharm

Neuf

Dianabol, Anabol, D-Bol, Methandienone, 200x10mg ElitePharm

Plus de détails

69,00 €

En savoir plus

Le dianabol est un stéroïde oral qui date de 1960, il a été produit par CIBA ( il est aussi connu sous d-bol son nom générique est Methandrostenelone ) .
Actuellement il est fabriqué en Thaïlande et en Roumanie.
Ce médicament a des propriétés anabolisantes (construction du muscle) et androgènes (masculinisation). Depuis sa première utilisation il y a 40 ans D-Bol est devenu rapidement le plus populaire des stéroïdes dans le monde du bodybuilding ; de nombreux bodybuilders en ont pris (en prennent) comme le célèbre Arnold, voir ;

Dianabol est reconnu comme le « mass stéroïde », gagner 1 a2 kg de masse musculaire par semaine pendant les 6 premières semaines de cure est normal .
Le gain musculaire est constitue d’un accroissement des tissus musculaires et d’une rétention d’eau.

Dianabol/Methandrostenolone / methandienone

Dianabol est un stéroïde oral ayant un grand effet sur le métabolisme de la protéine. Dianabol promeut la synthèse de la protéine, supportant ainsi l’accumulation de celle-ci. Cet effet se manifeste par une balance positive du nitrogène et une sensation de bien-être améliorée. Dianabol a un fort effet anabolique et androgène qui se manifeste par un énorme gain de force et de masse de la part de l’utilisateur. Dianabol est tout simplement un stéroïde de masse qui travaille vite et efficacement. Un gain de poids de 2-4 livres par semaine pendant 6 semaines est normal avec Dianabol. Le poids additionnel consiste d’une augmentation véritable des tissu (hypertrophie des fibres musculaires) et, particulièrement, une rétention des fluides notable. Dianabol se convertie facilement en oestrogènes et n’est vraiment pas un bon choix quand la compétition est un objectif. La rétention d’eau excessive et la conversion en oestrogènes peuvent être évité dans la plupart des cas par la prise simultanée de Nolvadex et Proviron de telle sorte que quelques athlètes sont capables de prendre Dianabol jusqu’à 4 jours avant la compétition. Une dose journalière efficace se situe entre 15-40 mg/jour. Les nouveaux utilisateurs de stéroïdes n’ont pas besoin de plus de 30 mg de Dianabol par jour car cela est suffisant pour atteindre de bons résultats en l’espace de 6 semaines. Lorsque l’effet de Dianabol commence à s’atténuer et que l’athlète désire continuer le traitement, l’athlète devrait ajouter un stéroïde injectable comme Déca-Durabolin au lieu d’augmenter la dose.

Puisque la demi-vie de Dianabol est de seulement 3.2-4.5 heures, la prise des comprimés devrait être étalée sur la journée pour atteindre une concentration égale de produit dans le sang. Il est recommandée de prendre les comprimés si possible durant les repas afin d’éviter de possibles douleurs gastriques. Une simple absorption de 10 mg résulte en une augmentation par 5x du niveau de testostérone moyen chez le mâle. Les femmes ne devraient pas prendre Dianabol puisque des symptômes sévères de virilisation pourraient survenir. Bien que Dianabol aie de nombreux effets secondaires, ils sont rares lorsque le dosage n’excède pas 20 mg/jour. Puisque Dianabol augmente rapidement la masse à cause de la haute rétention d’eau, une haute pression et une augmentation du rythme cardiaque peuvent survenir. L’addition de Nolvadex et de Proviron peuvent être nécessaires puisque Dianabol se convertie fortement en oestrogènes et cause parfois la gynécomastie (augmentation du volume des seins). A cause de sa forte teneur en androgènes et une conversion en dihydrotestostérone, Dianabol, chez certains athlètes, peut déclencher une acné sévère du visage, cou, poitrine, et épaules, puisque la fonction des glandes sébacées est ainsi stimulée. Si une pré-disposition héréditaire existe, Dianabol peut aussi accélérer la perte des cheveux. Lors d’une prise de plus de 50 mg/jour, un comportement agressif est parfois observé qui, lorsque retourner sur l’entraînement, peut constituer un avantage. En dépit de tout les symptômes possibles, Dianabol procure à tous les athlètes une "sensation de bien-être anabolique"qui améliore l’humeur et augmente l’appétit et qui, avec les résultats obtenus, améliore la confiance de plusieurs utilisateurs.

Dosage :

Le dosage recommande est de 15 à 40 mg / jour sur 1 période de 6 à 10 semaines ( ne pas dépasser les cures de 10 semaines de prises consécutifs de stéroïdes –anabolisants )
Préconiser 1 cure de 6 à 8 semaines , et les 6 semaines suivantes ne pas prendre de stéroïdes anabolisants .
Les femmes ne devraient pas utiliser le Dianabol car a cause de ces effets androgènes, ceci crée des symptômes de virilisation (masculinisation) .
Pour les femmes 1 dosage recommandé est de 5 à 10 mg / j (sur 1 cure de 4 à 6 semaines).

Généralités sur les Stéroïdes anabolisants

La base :
C’est avec le cholestérol que votre organisme fabrique de la testostérone.
Tous les stéroïdes synthétiques sont des dérivés du cholestérol. Ils sont étudiés pour rester longtemps dans l’organisme, contrairement a la testostérone naturelle qui circule dans votre corps et qui cesse d’agir après une courte vie de 3 heures.
Les stéroïdes ont un effet qui se prolonge variablement de 48h pour du Stanozolol a 3 semaines pour de la Nandrolone décanoate.

Composante anabolisante et androgène :
Un ratio effet anabolisant/androgène caractérise chaque produit. Le but de la recherche médicale c’est d’obtenir le plus d’effet anabolisant et le moins d’effet androgène.
Le but de l’athlète dopé c’est d’améliorer sa performance en préservant sa santé le plus possible.

L’effet Anabolisant :
Il permet de retenir l’azote dans les cellules musculaires et fait gonfler celles ci par l’assimilation accélérée de protéines, à condition que vous absorbiez assez de calories.(elle ne les multiplie pas cf. un prochain article sur l’hormone de croissance)
Donc grâce a l’effet anabolisant vos muscles congestionnent plus.
La rétention d’azote favorise la régénération des tissus musculaires, les renforcent plus rapidement et empêche votre organisme de brûler des tissus musculaires lorsque vous ne mangez pas assez.
Il fait baisser le cortisol, hormone du stress et vous procure une sensation de bien être.

L’effet androgène :
Stimule la moelle épinière ce qui conduit à une polyglobulie (+ de globules rouges) accroissant le transport d’oxygène vers vos muscles, vous rendant plus endurant, mais aussi épaississant le sang ce qui pourrait dans des cas extrêmes conduire a un arrêt cardiaque. A noter que le processus d’élimination des globules rouges (vie de 90 à 150 jours) par la rate peut faire augmenter la bilirubine (j’en ai fait l’expérience, cela vous donne une belle couleur jaune et fait très peur quand on pense à une hépatite médicamenteuse).

La rétention d’eau et de sodium provoque une élévation de la tension artérielle, mais en contrepartie soulage les articulations et les tissus conjonctifs. Vos articulations bien huilées vous feront moins souffrir si vous prenez un androgène grâce à ses propriétés anti-inflammatoires.

La force est due en grande partie à l’effet androgène, mais peut conduire à des déchirements musculaires ou ligamenteux bien que je n’en ai pas observé de directement liés aux stéroïdes dans mon entourage.

L’agressivité et l’hyperactivité sexuelle peuvent résulter de la prise d’androgènes mais dépendent de votre tempérament de base. La plupart des très gros bodybuilders sont des gens hyper charmants et super calmes.

Les récepteurs aux androgènes ne se saturent jamais, c’est a dire que la composante androgène fait toujours autant effet, quelque soit la dose ou la durée du traitement.

L’aromatisation des stéroïdes:
Il est important de noter qu’au bout d’un certain temps dans l’organisme les androgènes aromatisent, c’est à dire qu’il se transforment en partie en deux substances indésirables ; la DiHydroTestostérone et les oestrogènes qui sont une hormone femelle(qui va à l’encontre du but recherché).

Vos récepteurs de DHT sont principalement:
-Dans la peau : l’acné chez les sujets prédisposés et très courante, hirsutisme et pousse des poils plus rapide
-Dans la prostate : a surveiller dès 40 ans, ne prenez pas d’androgènes si vous avez un cancer de la prostate, même s’il n’est pas prouvé cliniquement que les stéroïdes conduisent à l’hypertrophie prostatique.
-Sur les tempes : calvitie temporale chez les sujets prédisposés, irréversible.
-Dans les testicules : échographies testiculaires a prévoir de temps en temps.

L’axe Gonado-hypophysaire est inhibé par l’introduction d’androgènes exogènes (venant de l’extérieur). En réaction a un apport extérieur d’androgènes, le corps cesse de produire la testostérone. Lorsque vous finissez votre cure de stéroïdes, le taux artificiel d’androgènes que vous avez apporté chute rapidement (3 semaines pour la plupart des stéroïdes à effet retard), l’organisme a besoin de beaucoup plus de temps pour ce remettre a fonctionner normalement. A ce moment le taux d’hormone male dans votre corps ne ferait pas pâlir une gamine de 12 ans, avec tous les désagréments que cela comporte.
Néanmoins, même si la spermatogenèse diminue (parfois accompagnée d’une diminution du volume testiculaire et de trouble de la libido) Je précise que tout ces effets sont Réversibles et contrôlables, notamment grâce à l’HCG et au Clomid ou Ovinum (générique).
Ces produits agissent comme un leurre sur l’hypophyse et permettent de rétablir l’équilibre plus vite.
Prendre des anabolisants n’a JAMAIS stérilisé personne définitivement.
AUCUN des effets négatifs sur l’axe gonado-hypophysaire n’est irréversible.

Les oestrogènes peuvent provoquer :
La gynécomastie : les oestrogènes viennent se coller derrière la paroi de vos glandes mammaires, chez les hommes c’est assez moche, surtout sous un t-shirt moulant.
Une déprime passagère, parfois sévère.
Fonte musculaire et ramollissement.
Accumulation de tissus adipeux sur les hanches.
Cependant pour éviter ces symptômes il existe des parades chimiques ; le Proviron (Mesterolone) et le Nolvadex.

Effets indésirables potentiels sur les organes

Les effets sur le foie :
Des troubles peuvent apparaître au cours de traitement ininterrompus, sans contrôle médical, ou chez les sujets prédisposés, et particulièrement avec les produits Alpha-17-Alkylés. Ces troubles vont de la cholestase (obstruction des voies biliaires), Peliosis Hépatique (kystes et sang dans les tissus hépatiques), hépatite médicamenteuse…
En général ces ennuis surviennent après des traitements ininterrompus ou sur dosés.
Donc contrôler et protéger le foie comme vous pouvez, avec du Legalon, par exemple.
Sachez vous arrêter de temps en temps entre les cures, utilisez le moins souvent possible les stéroïdes oraux souvent alkylés en Alpha 17 car il est prouvé cliniquement que l’absorption des alpha-17 alkylés peuvent conduire a des tumeurs et des cancers.
Ceci dit, aucun lien entre les autres stéroïdes et les tumeurs ou cancers du foie n’est prouvé pour le moment, du moins je n’en ai pas connaissance, ce qui ne signifie pas qu’il ne soient pas toxiques.

Effets sur les reins :
Comme les stéroïdes modifient considérablement l’équilibre hydrique et électrolytique de votre corps, vos reins sont soumis a plus de stress soyez attentifs a la couleur de vos urines et aux antécédent perso. Il est arrivé dans de rares cas (mais vous pouvez en faire partie statistiquement) que des tumeurs graves apparaissent.

Effets sur le cœur :
L’hypertrophie cardiaque sera sans doute plus due a votre entraînement qu’a l’injection de stéroïdes. Aucun lien entre l’hypertrophie cardiaque et les stéroïdes n’est à ce jour clairement démontré.

Autres effets possibles :
Les stéroïdes peuvent faire monter vos taux de cholestérol, le bon comme le mauvais, donc faites régulièrement des check up pour éviter un problème cardiaque, surtout si vous mangez n’importe quoi.

L’augmentation de votre poids peut conduire dans les cas extrêmes à des problèmes articulaires ou à des apnées du sommeil.

D’autres troubles comme nausées, vomissements, migraine, troubles gastro-intestinaux

Mises en garde spéciales :
Attention a vos reins avec Parabolan et Finaject.
Attention a votre foie surtout avec Anapollon 50, et Dianabol
(pour cela il est conseille de prendre du « legalon « à acheter dans n’importe quelle pharmacie sans ordonnance).
Attention a la prostate avec Proviron.

Faire réaliser des analyses régulièrement :
Faire des analyses c’est indispensable si vous comptez prendre des stéroïdes. Personne ne vous balancera même si c’est interdit (secret médical garanti) et de toutes façon mieux vaut prévenir que guérir.

Foie :
Transaminases :TGO / TGP si elles augmentent trop au dessus de la normale attention, danger pour le foie, risque important.
Bilirubine : la bilirubine peut augmenter pour des tas de raisons mais c’est a surveiller, car conjuguée a d’autres symptômes elle permet de diagnostiquer certaines pathologie.
Alpha foetoprotéines : a faire si vous utilisez des Alpha-17-Alkylés, ce marqueur indique si vos cellules hépatiques sont en forme.

Reins :
Urée
Phosphatases alcalines

Autres :
Globules rouges : Trop de globules rouge c’est dangereux.
Testostérone circulante
Cholestérol HDL / LDL
Triglycérides

Une échographie du foie une fois par an ce n’est pas un luxe de précautions.

Au quotidien:
Vérifiez la couleur de vos urines, de vos yeux, la grosseur de votre foie, soyez à l’écoute de alarmes que peut vous envoyer votre corps.

Conclusion:
Vous n’êtes pas médecin, la personne qui vous a vendu des stéroïdes encore moins et vos partenaires d’entraînement ne peuvent guère vous aider plus.
Votre corps est une technologie de pointe et si vous voulez le booster il y a beaucoup de paramètres a prendre en compte. Essayez de vous trouver un médecin de confiance qui ne vous jugera pas sur l’éthique mais qui vous protégera des excès. Ne cherchez pas la complaisance des médecins : il ne vous donneront jamais de stéroïdes, et il ne vous diront jamais que c’est bien d’en prendre, et ils ont peut-être raison même si vous êtes convaincu du contraire.
N’oubliez pas que les anabolisants sont des médicaments et pas des protéines en poudre, donc ce n’est pas parce que vous augmentez les doses que vous grossirez plus, en revanche vous aurez sans doute plus d’effets secondaires.
Soyez intelligents et recherchez les informations où elles sont objectives.
Si vous utilisez ces produits n’ajoutez pas de stress sur votre organisme : mangez suffisamment, ne buvez jamais, jamais d’alcool, ne fumez pas, ayez une bonne hygiène de vie. Si vous décidez de faire ce pas c’est que vous voulez des résultats exceptionnels alors donnez vous en les moyens, sinon, tenez vous en aux suppléments naturels.

Les effets secondaires:

Les effets secondaires peuvent se ressentir a fortes doses et ils sont multiples (selon les individus):
- hypertension, augmentation de la pression du sang, risques cardiaque.
- Acnés
- Nervosité, agressivité, quelques cas de dépression, …

Les effets de cet anabolisants restent dans le corps quelques semaines après son utilisation, le temps de détection de ce stéroïde est d’environ 3 semaines.

Exemple d’une cure de 4 semaines avec du Dia:

S1: 30mg diana+1 nolva+4 Legalon par jour
S2: 40mg diana+1 nolva+4 Legalon par jour
S3: 40mg diana+1 nolva+4 Legalon par jour
S4: 30mg diana+1 nolva+4 Legalon par jour
S5: 2 Clomid ou Ovinum/jr + Clembu
S6: 1 Clomid ou Ovinum/jr + Clembu
S7 – S11 : Clembu

Tu commences le Clenbutérol en semaine 5 en augmentant progressivement les doses jusqu’à ta phase plateau (tremblements des mains qui passent avec le temps et disparaissent en continuant la cure, ça varie suivant les personnes à toi de voir comment tu te sens mais c’est environ 120 à 160mcg/jr soit 6 à 8 tabs max de 20mcg)
Le Clenbu sert à fixer et à ne pas perdre l’acquis de la cure de Dia. Qui peut se chiffrer en moyenne à 50%, donc pour ne pas perdre la moitié de votre cure, conseillé de prendre un peu de Clenbu.

Clenbu se prend :

Jour 1 : 1 comprimé 20 microGr
Jour 2 : 2 "
Jour 3 : 3 "
Jour 4 : 4 "
Jour 5 : 5 " (dose maxi pour une femme 5 comprimés)
Jour 6 : 5 " 6 pour homme
Jour 7 : 5 " 7 pour homme (dose maxi pour un homme 7 comprimés)
Jour 8 : 5 " 7 pour homme
Jour 9 : 5 " 7 pour homme
ensuite vous continuez à prendre la dose maxi jusqu’au jour 14.
Jour 15 : rien
Jour 16 : rien
Jour 17 : dose maxi
Jour 18 : dose maxi
Jour 19 : rien
Jour 20 : rien
Jour 21 : dose maxi
Jour 22 : dose maxi
Jour 23 : rien
Jour 24 : rien
Jour 25 : dose maxi
Jour 26 : dose maxi
Et ainsi de suite sur tout la durée de la cure
Durée totale de la cure : 9 semaines ensuite effectuer une pose de 2 mois.

FEMME: Une boîte de 200 comprimés de 20 microGr permet de faire une cure de 9 semaines. Restera 20 comprimés.

HOMME: Une boîte de 200 comprimés de 20 microGr permet de faire une cure de 7 semaines.